Regroupements d’émigrés à Hollywood dans les années 1940

Claire Demoulin Université Saint Denis- Paris 8

Quel rôle les regroupements d’émigrés jouent-ils dans les processus de transculturation ? En analysant des cercles d’émigrés européens travaillant à Hollywood dans les années 1930-1940, cet exposé se propose d’interroger l’influence des dynamiques de sociabilité. Salons, associations, soirées, organismes caritatifs sont en effet des lieux marqués par un fort pluralisme culturel qui rapprochent en un espace a priori non professionnel des acteurs culturels qui pourtant travaillent ensemble.

Afin d’étayer différents niveaux d’interactions, la communication portera sur trois types de rapports entre les réseaux émigrés à Hollywood et la culture cinématographique à laquelle ils participent. Ces trois exemples sont connectés entre eux par la présence du réalisateur émigré allemand William Dieterle, par ailleurs médiateur au sein de ces trois réseaux. Une première analyse interrogera l’effet des regroupements émigrés (l’organisme caritatif qu’est le European Film Fund, l’Institut de Francfort) sur la resémantisation des éléments culturels européens dans les films biographiques réalisés d’abord à Warner Bros., puis par Dieterle comme réalisateur et producteur indépendant. Il s’agira ensuite d’examiner le réseau d’une école de formation, le Workshop of Stage, Screen and Radio, fondée par Max Reinhardt et reposant sur un corps enseignant principalement émigré, pour évaluer des stratégie d’acclimatation ou de positionnement de ses membres dans ce cadre multiculturel. Enfin, nous considérerons un cercle de sociabilité associé à un lieu, la Villa Aurora de l’écrivain allemand Lion Feuchtwanger, pour voir comment les projets cinématographiques élaborés par les collectifs émigrés qui fréquentent le lieu, s’inscrivent ou négocient avec le paysage culturel et politique américain.

Claire Demoulin est docteure en études cinématographiques de l’université de Paris 8 Vincennes Saint-Denis. Sa thèse, intitulée Hollywood Transatlantique, s’est intéressée aux formes de traversées visuelles, culturelles et sociales dans les films biographiques de William Dieterle (1936-1942).

Après avoir été invitée à l’université de Yale en 2018 grâce à l’obtention d’une bourse Fulbright, elle a été chercheuse associée au Centre Marc Bloch de Berlin en 2019. En 2020, Claire Demoulin a été élue au conseil d’administration de L’Association Française de Recherche en Histoire du Cinéma et en 2021, sélectionnée comme fellow de l’Institut Convergence Migration. Ses travaux portent principalement sur l’histoire du cinéma et la migration ainsi que le jazz et les représentations scientifiques dans les films. On compte parmi ses publications « Is Pasteur American? (William Dieterle, 1936): from 19th-century laboratories to 20th-century trials: a transnational perspective », dans West of Everything, New Media, Visual Culture and Law, Edinburgh University Press, 2019, ou encore « Les traversées du jazz. Guerre, mobilisation culturelle et question raciale », dans Circav, « Jazz et Cinéma », n°28, 2019.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search